Zone d’étape : retour sur 12 mois d’un blog consacré à 14-18.

organisation-france-en-guerre

Découpage cartographique par zones.

Cela va faire un an que le blog BCU 1914-1918 a été officiellement ouvert. La fin d’une année est toujours un moment propice aux bilans et force est de constater que le bilan que la Bibliothèque Clermont Université peut tirer de cette expérience est aussi positif qu’encourageant. Optant pour une approche thématique numérique entrant en résonance avec les manifestations physiques organisées par nombre de bibliothèques du réseau et avec ses collections, la BCU a su – par la qualité des billets publiés – faire entendre sa voix dans la tentaculaire webospshère de la Grande Guerre.

 Un objectif atteint

Page d'accueil du blog BCU 14-18

Page d’accueil du blog BCU 14-18

Fruit d’un véritable travail en réseau, le blog a réussi à fédérer les personnels de plusieurs BU autour d’une thématique transversale, et ce au rythme d’une publication par semaine. Ce travail s’est nourri d’approches et d’analyses différenciées s’appuyant sur les spécificités de chaque unité documentaire. Les nombreuses contributions d’acteurs de la recherche locale (chercheurs, enseignants-chercheurs, presses universitaires, étudiants de cycle avancé…) ont permis d’asseoir la scientificité de ce carnet de recherche. L’objectif initial affiché, qui consistait à « affirmer la responsabilité actuelle des Universités, qui ont à rendre intelligible un faisceau extrêmement complexe de significations et à cerner les symboles nombreux qui y sont attachés », paraît ainsi tenu.

Nous avions également postulé qu’il fallait dépasser le caractère hexagonal du champ d’étude : nous nous y sommes essayés, en parlant de l’alliance franco-russe, de l’entrée en guerre du Portugal, de Trakl , de Gabriele D’Annunzio, de l’Allemagne ou du rugby. Un grand absent cependant, les Etats-Unis d’Amérique, à l’exception de la vision wilsonienne du Droit international.

 Des efforts récompensés

Exposition Art laïque et architecture civile

Affiche Exposition Art laïque et architecture civile.

Affiche de l'exposition Chienne de Guerre

Affiche de l’exposition Chienne de Guerre

La Première Guerre, cette guerre plus que toute autre, a été l’inépuisable source d’inspiration de nombreuses publications qui ont trouvé leur public et rend compte du succès d’estime de notre blog, comme en témoignent les statistiques de fréquentation : plus de 30 000 visites pour presque 20 000 visiteurs différents en un an. Il est intéressant de constater que les pics de fréquentation (Avril-Mai, puis Sept-Oct-Nov.) correspondent aux temps forts de l’action culturelle de l’année (Exposition Chienne de Guerre/Fillette/Art laïque et architecture civile/Objectifs de guerre) et aux grands moments de commémoration nationale et européenne (Sept-Oct-Nov).  Sans vouloir établir une hiérarchie entre des billets aux intérêts incommensurables, il semblerait que les thématiques autour de la santé, des sciences et techniques, des femmes, de la propagande aient rencontré un certain succès populaire, le billet consacré aux Gueules cassées arrivant en tête du palmarès de consultation quatre mois sur douze. Cela tend à souligner l’originalité et la pertinence de ce type de publications et du parti pris transversal adopté par la BCU.

Le blog a bénéficié d’un éclairage aussi appréciable qu’inattendu par l’intermédiaire de la sélection « centenaire 14-18 » établie par le journal Le Monde. Par ailleurs, l’obtention de la labellisation centenaire a participé au rayonnement international du carnet de recherche, venant par là-même gratifier à l’échelle nationale une initiative locale. Enfin, de manière récurrente, les billets de ce blog ont été mis en avant par la plate-forme Hypothèses, jusqu’au cœur de l’été.

 

Et après…

WSLweb

Vignette insérée dans les ouvrages prêtés par l’American Library Association aux soldats mobilisés durant la Première Guerre mondiale.

En ce début d’année 2015, se pose la question de la continuité de ce blog, de sa refonte, de sa mise en sommeil, des nouveaux objectifs à lui assigner. La BCU organisera en octobre 2015 une exposition originale consacrée à la géographie et à la cartographie pendant la Grande Guerre. La conception, préparation, et mise en œuvre de cette exposition pourront à ce titre faire l’objet de nouveaux billets. Pour le reste, il s’agira aussi d’une question d’envie : après le rouge garance et le bleu horizon, le Krasnyï (rouge russe) et le Feldgrau, nous souhaitons apprécier le spectre de la lumière dans toute la richesse de sa palette.

 

Fabrice Boyer et Francis Hernandez

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *