La Grande Guerre et le heavy metal (partie 2) : la figure du Baron Rouge

Baron rojoManfred Albrecht, baron de Richthofen est né en 1892, issu d’une famille de la noblesse prussienne, en Silésie. Il est considéré comme l’un des plus grands aviateurs de la Première Guerre mondiale. Quatre-vingt victoires lui furent reconnues officiellement et nous pouvons penser qu’il a probablement abattu d’autres adversaires. Les aviateurs représentaient en quelques sortes l’élite des combattants, que nous pouvons comparer à de  »nobles et preux chevaliers ». Les combats aériens sont assimilés à des tournois chevaleresques, dont chaque victoire renforçait un peu plus le prestige de l’aviateur. Les pilotes éprouvaient un respect mutuel. Le Baron Rouge est un personnage que nous retrouvons souvent dans l’univers du heavy metal. Nous pouvons citer par exemple le groupe espagnol  Baron Rojo.

 

Parmi les nombreuses chansons qui s’inspirent de la figure du Baron Rouge, nous pouvons en retenir deux. Il s’agit de « Red Baron/Blue Max » d’Iced Earth et « Shadow of the Red Baron » du groupe belge, Iron Mask.

Iron_Mask-Shadow_Of_The_Red_Baron-FrontalSur la pochette, nous voyons le fameux avion rouge du pilote allemand (identifié par la croix allemande), nous pouvons aussi distinguer en haut à droite un avion en flammes et un autre en bas à gauche qui va s’écraser, rappelant ainsi les victimes (ou les trophées) du Baron Rouge. À bord, nous distinguons deux personnages. En premier, le pilote qui est la mascotte du groupe, « l’Homme au masque de fer » se trouvant sur toutes les pochettes des albums du groupe. En second, derrière lui, se tient une allégorie de la Mort, la Faucheuse à tête de squelette, revêtue de l’équipement des aviateurs. « Shadow of the Red Baron » ouvre l’album du même nom et débute par des bruits de moteurs d’avions et d’explosions lointaines, évoquant ainsi les combats aériens, avant qu’un riff rapide et énergique, typique du power mélodique/néo-classique, ne lance véritablement le morceau. De même, lors des soli de claviers et guitares, des tirs et des explosions se font entendre. 

 

Le groupe américain Iced Earth le présente comme l’as des as qui se bat avec « fierté » et « honneur », dans leur chanson « Red Baron/Blue Max »Ces deux chansons diffèrent des autres mentionnées dans la première partie, dans la mesure où elles tiennent à rendre hommage à ce combattant hors pair. Ses nombreux succès lui valurent plusieurs décorations militaires, dont l’Ordre Pour le Mérite, la plus haute distinction prussienne puis allemande, créée en 1740.  Pour qu’une victoire soit reconnue et attribuée officiellement par l’état-major, il fallait que trois témoins confirment les tirs victorieux de leur camarade.

Fokker_Dr.I_3_vues – Source: Wikipédia – Auteur: Serge Desmet

Le refrain rappelle le type d’avion utilisé par le Baron Rouge. L’« Albatros » était un modèle d’avion de chasse allemand utilisé pendant la Première Guerre mondiale, nous pouvons voir ici une référence dans le refrain de la chanson d’Iced Earth, « the albatross flies high » . Le Baron Rouge a utilisé successivement les différents modèles d’Albatros : l’Albatros D. II, le D. III et le D. V.. Cest en janvier 1917 qu’il aurait décidé de peindre son avion en rouge, et c’est à partir de là qu’il aurait gagné son surnom de « Diable Rouge » ou de « Baron Rouge ». En mars, il abandonne l’Albatros. Anthony Fokker, aviateur et entrepreneur néerlandais lui dessine les plans du Fokker triplan, un nouveau modèle qui devient une arme redoutable ce qui lui permis de remporter vingt victoires pour le seul mois d’avril 1917, surnommé « Bloody April » par les Anglais (voir la Bataille d’Arras, 1917).

La chanson d’Iron Mask n’aborde pas les souffrances des combattants mais plutôt le côté extraordinaire des combats aériens dans « Shadow of the Red Baron » qui commence par situer l’avion au milieu des combats, en essayant plutôt de reconstituer les stratagèmes et les ruses du Baron Rouge. L’une des tactiques utilisées par les aviateurs était de se positionner de façon à ce que les adversaires soient éblouis par la soleil. Il fallait donc avoir le soleil dans le dos pour ne pas être vu, faire feu à volonté (« I fire at will ») et réaliser de bonnes manœuvres. Il fallait aussi se servir des vents pour lancer une attaque rapide (« The prevailing wind allows a swifter attacking »). Les paroles du refrain sont assez évocatrices de l’agilité et de l’efficacité du pilote allemand. Il est représenté en train de fendre les nuages avec courage. Il est comparé à un « tireur fantôme » sortant de nulle part, abattant ses adversaires.

 

Manfred_von_RichthofenLe Baron Rouge est devenu une légende de son vivant, une icône nationale, le symbole de la réussite allemande et de la maîtrise du ciel. Cette figure a largement été utilisée par la propagande et fut conviée par l’Empereur à participer à une tournée nationale de propagande à travers le pays. Le gouvernement voulait préserver son héros. Sur la fin, on ne voulait pas qu’il se fasse tuer au combat, craignant que sa mort n’affecte le moral des soldats et de la population.

Cependant, Manfred von Richthofen ne voulait pas arrêter de se battre alors que d’autres continuaient à mourir. Finalement, ce qui était tant redouté par l’État-major arriva un 21 avril 1918. Les circonstances de sa mort sont restées obscures et plusieurs versions ont été avancées. D’après l’Histoire, et dans Red Baron/Blue Max, on avance l’idée qu’il aurait été abattu suite à un tir provenant du sol. Dans une autre version, c’est le pilote canadien Roy Brown qui revendiqua la victoire sur le Baron Rouge.

Lors des funérailles de Manfred von Richthofen, la preuve flagrante de cet esprit chevaleresque et de ce respect s’exprima par la présence de nombreux pilotes de différents pays, pour rendre hommage une dernière fois à cet adversaire exceptionnel. Cette mentalité est à l’opposé de celle qui règne dans l’enfer des tranchées.

 Alexandre ROUSSEL, étudiant en  L3 Histoire

Sources utilisées :

Chansons avec les liens sur les paroles et les albums 

Sites Web


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *