René Cassin, juriste et victime de la Grande Guerre

René Cassin est pour la majorité des gens l’un des pères fondateurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et prix Nobel de la Paix. Mais savez-vous que René Cassin a vécu la Grande Guerre ? Savez-vous que son premier combat a été la reconnaissance des anciens combattants ? Savez-vous que René Cassin était d’abord juriste et enseignait le droit ?

Page de titre de la thèse de René Cassin

Page de titre de la thèse de René Cassin

Né en 1887 à Bayonne, il grandit dans une famille juive. Après de brillantes études, il passe le barreau et obtient son doctorat en droit à la faculté de Paris [1] en 1914, à l’aube de la Grande Guerre. Il est mobilisé quelques mois plus tard comme simple soldat où il est grièvement blessé. Mutilé à 65 %, il est réformé pour invalidité permanente en 1915 et reçoit la décoration de la Croix de Guerre.

En 1916, il devient chargé de cours à la faculté de droit d’Aix-en-Provence et obtient l’agrégation de droit privé en 1919. Il enseignera ensuite à l’Université de Lille de 1920 à 1929, puis à Paris presque jusqu’à sa mort en 1976.

Connu pour son action résistante pendant la Seconde Guerre Mondiale et sa participation à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, son combat pour le respect de la personne humaine a d’abord commencé pendant la Guerre de 1914-1918.

 

 

René Cassin blessé en 1915 (assis à gauche)

René Cassin blessé en 1915 (assis à gauche)

En 1917, il assiste à la création de l’Union Fédérale des Anciens Combattants et Mutilés de Guerre (UFAC) dont il devient le président en 1922. Il milite en faveur des mutilés, des veuves et surtout des pupilles de la Nation et participe avec André Maginot à l’élaboration de la loi de 1923 sur les emplois réservés.

Il adhère par la suite à la Société des Nations aux côtés d’Aristide Briand où il cherchera un règlement pacifique des conflits internationaux sans succès avant de rejoindre le général de Gaulle en 1940 à Londres.

En novembre 1944, il est nommé vice-président du Conseil d’Etat. En 1945, il participe à la création de l’U.N.E.S.C.O. et à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée en 1948 par les Nations Unies.

« Cette déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l’humanité contre les atrocités et les oppressions dont tant de millions d’êtres humains ont été victimes à travers les siècles ».[2]

Il est ensuite sollicité pour l’élaboration de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et devient le premier président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

René Cassin

René Cassin

En 1960, il est nommé au Conseil Constitutionnel. En 1968, il reçoit le Prix Nobel de la Paix.

Le 5 octobre 1987, anniversaire du centenaire de sa naissance, il est inhumé au Panthéon en reconnaissance de son combat pour la dignité humaine.

[1] Thèse disponible en consultation sur place à la BU Droit Economie Management

 
 
Pour poursuivre votre lecture sur René Cassin, défenseur des droits de l’homme, vous pouvez consulter les ouvrages suivants :
 
Thèse de René Cassin (1914) :
De l’Exception tirée de l’inexécution dans les rapports synallagmatiques (exception « non adimpleti contractus ») et de ses relations avec le droit de rétention, la compensation et la résolution : Thèse pour le doctorat…
Auteur : Cassin René
Publication : Paris : L. Tenin, 1914
 
Ouvrages sur la vie de René Cassin :
 
René Cassin (1887-1976) : une pensée ouverte sur le monde moderne
Auteur : Holleaux André ; Long Marceau ; Monnier François
Publication : Paris : H. Champion, 2001
Collection : Hautes études d’histoire contemporaine
Résumé : Hommage au juriste, au héraut des droits de l’homme, à l’homme.
Contient aussi : Lettres de René Cassin à sa soeur Félice (1953-1974)
 
Les guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 et le combat pour la dignité humaine : René Cassin
Auteur : Cassin Gabriel
Publication : Marseille : G. Cassin, impr. 2008
Résumé : Biographie de R. Cassin visant à rendre compte de son action et de sa pensée tout au long du XXe siècle, illustrée de nombreuses images d’archives.
 
René Cassin : 1887-1976
Auteur : Agi Marc
Publication : Paris : Perrin, 1998
Note : En appendice, texte de la déclaration adoptée aux Etats-Unis en 1948 et de divers projets ou documents antérieurs 1929-1948
 
René Cassin : 1887-1976
Auteur : Israël Gérard
Publication : Paris : Desclée de Brouwer, 1990
Collection : Prophètes pour demain


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nicolas Beaupré dit :

    Il manque LE livre de référence sur Cassin et la Grande Guerre : http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=1&rub=comptes-rendus&item=325

    • budroit dit :

      Je vous remercie pour cette remarque. C’est effectivement un livre de référence. J’ai mis en bibliographie les livres disponibles à la BCU pour que nos lecteurs puissent les emprunter. Nous n’avons pas celui-ci mais je l’ai fait commander pour pouvoir l’ajouter à la collection sur René Cassin. Votre commentaire complétera ce billet en attendant l’arrivée du livre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *